Panier Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

 Les spécificités de notre gelée royale

 Cette gelée royale n'a jamais été congelée.

Nutrisensis garantit que sa gelée royale bio est bien fraîche et non congelée comme le sont souvent les gelées royales d’importation. Pour cela, Nutrisensis veille à ce que la chaîne du froid ne soit jamais rompue et ce, tout au long du processus de production, d’emballage et d’acheminement jusqu’en France. A chaque récolte, la gelée royale est placée dans un bocal, puis conservée au réfrigérateur (en froid positif entre 0°C et 4°C). Elle est ensuite conditionnée en dosettes et conservée au frais. Lors de l’acheminement que ce soit de Chine jusqu’en France ou que ce soit sur le territoire français, les packs de gelée royale sont également conservés et transportés dans des containers réfrigérés et en camions réfrigérés et sont stockés dans des entrepôts prévus pour les maintenir à bonne température.

Le maintien de la chaîne du froid requiert une logistique très rigoureuse et contraignante mais cela permet de vous garantir la fraîcheur de notre gelée royale et la préservation de tous les bienfaits d’une gelée royale bio et fraîche.

 Des dosettes de 1g : plus pratique et plus hygiénique.

Les dosettes individuelles de 1g à ouverture facile : un conditionnement exclusif et particulièrement innovant de la gelée royale bio & fraîche Nutrisensis qui facilite la prise quotidienne !

Vous pouvez consommer votre gelée royale hors de votre domicile : emmenez votre dosette où vous voulez et consommez la à un moment de la journée qui vous convient le mieux ! Plus hygiénique que la gelée royale en pot : vous n’avez plus à vous soucier de laver la cuillère à chaque prise et plus de risques de contaminer votre gelée royale par inadvertance suite à des ouvertures répétitives du pot traditionnel.

 Une qualité certifiée.

Des conditions naturelles idéales pour une production de qualité et certifiée biologique par ECOCERT.

Des analyses physico-chimiques de conformité (métaux lourds, pesticides, radio-activité et micro-organismes) sont régulièrement réalisées sur la gelée royale NUTRISENSIS par un laboratoire indépendant accrédité par le COFRAC.

 Origines de notre gelée royale bio

Un rucher à l'abri de toute pollution, nichée au coeur d'une réserve naturelle exceptionnelle classée à l'UNESCO : CHANGBAISHAN.

Notre gelée royale fraîche et bio provient de ruchers installés sur un site naturel privilégié et préservé, au Nord-Est de la Chine, dans la province de Jilin, à la frontière avec la Corée du Nord : la réserve naturelle du mont volcanique Changbai (en chinois) ou Paektu (en coréen), classée au réseau mondial des réserves de Biosphère de l'UNESCO. En plein milieu de la forêt vierge - placée sous la protection de l'autorité locale, entourées d’arbres de la famille des tilleuls, les ruches et les abeilles évoluent dans un cadre naturel exceptionnel : la faune et la flore y ont élu domicile en toute harmonie. La réserve abrite de rares espèces telles que le tigre blanc de Sibérie.


Cette réserve s’étend sur plus de 196 000 hectares (100 km entre l’entrée Nord et l’entrée Sud), située entre 720 m et 2 691 m d’altitude : les ruches et les abeilles sont idéalement préservées de toute pollution industrielle, de cultures intensives et de zones d’habitations. Ce rucher est dédié exclusivement à la production de produits de la ruche bio. Dès la phase de collecte de la gelée royale, cette dernière est déjà garantie sans pollution, étant donné l’environnement dans lequel évoluent les abeilles : toutes les conditions favorables à une production bio y sont naturellement réunies. En hiver, il fait très froid. Les ruches sont alimentées par leur propre miel, récolté en été puis réintroduit en hiver.


La mise en place de ces ruches a permis également d’enrichir la biodiversité de la réserve grâce à une amélioration de la pollinisation.


Les secrets de production de la gelée royale en 7 points :

La gelée royale est une sécrétion des glandes pharyngienne situées dans la tête de jeunes abeilles ouvrières : les nourrices dont le rôle est d’élever les nouvelles reines. Seules ces dernières se nourrissent de cette sécrétion, d’où le nom de gelée royale. Les abeilles ouvrières, elles, n’en bénéficient que les trois premiers jours de leur vie. 
Pour produire cette fameuse gelée royale, les apiculteurs-producteurs imitent et exploitent ce comportement naturel de la ruche. Ils mettent donc les abeilles en condition :

1. Dans des cupules artificielles, l’apiculteur-producteur introduit une petite goutte d'une solution de gelée royale puis une très jeune larve qu'on a prélevée dans une cellule d‘abeilles ouvrières.

2. Les cupules ainsi garnies sont introduites dans une ruche sans reine.

3. Les abeilles, pour élever de nouvelles reines, vont aussitôt dégorger de la gelée royale dans les cupules.

4. Soixante douze heures plus tard, l'apiculteur-producteur retire les larves : pas question de laisser la larve se développer et dévorer la gelée royale !

5. La gelée royale est ensuite extraite des cupules.

6. Après filtration, elle est stockée dans des récipients opaques et gardés au frais en attendant la commercialisation.

7. Si l'on admet que chaque cellule contient 200 mg de gelée, il en faut 5 pour faire un gramme : on en élève dans chaque ruche plusieurs centaines.

 Le saviez-vous ?

 Les ruches de la réserve de Changbaishan sont nomades !

Pour assurer aux abeilles d’avoir toujours des fleurs à maturité, prêtes à être butinées et ce, sur une durée maximale dans l’année, les ruches sont régulièrement déplacées dans la réserve, de plus en plus haut le long de la pente du mont volcanique de 850 m à 1750 m. En effet, les fleurs et la végétation de manière générale poussent plus tardivement en altitude. Tout est pensé pour respecter au maximum ce qu'offre la nature. De plus, ces déplacements permettent de diversifier les fleurs : colza, acacia, tilleul, pissenlit, etc…

A savoir : les abeilles travaillent de mars à novembre au maximum car les températures descendent à -20°C / -30°C entre décembre et janvier !

 Pourquoi la gelée royale bio et fraîche Nutrisensis d’origine chinoise est de moitié moins chère qu’une gelée royale bio et fraîche d’origine française ?

On aime à penser - et clamer - que la différence de qualité expliquerait la différence de prix entre une gelée royale d'origine française et une gelée royale d'origine chinoise. Or, la qualité de la gelée royale bio et fraîche Nutrisensis telle qu’elle est produite et récoltée à Changbaishan ne peut être mise en doute etrelève d’une qualité équivalente à celle d’une gelée royale bio et fraîche d’origine française. La différence de prix s’explique essentiellement par le coût de la main d’œuvre liée à la récolte de la gelée royale. Si la gelée royale est produite « naturellement » par les abeilles, c’est la collecte de cette gelée royale qui nécessite beaucoup de main d’œuvre.

Dans la réserve naturelle de Changbaishan, environ 300 apiculteurs se chargent de la collecte et des 12 000 ruches. L’exploitation sur laquelle est située ce rucher s’étend sur 1500 ha au cœur de la réserve naturelle et produit environ 30 tonnes de gelée royale bio par an.

 Les apiculteurs de la réserve naturelle de Changbaishan vivent au plus près de leurs abeilles. 

Les ruches sont protégées par des apiculteurs locaux, fiers de leurs produits. Ils exercent leur métier dans une zone très préservée et un cadre de vie privilégié : ils vivent au plus près des ruches et au plus près de leurs familles. Cette activité leur permet de renoncer à l’exode urbain qui touche malheureusement beaucoup de régions rurales en Chine et leur évite ainsi de grossir le flux des arrivants dans les mégapoles chinoises.

Les apiculteurs ont un rôle primordial dans la récolte de la gelée royale qui se fait de façon artisanale, manuellement dans les règles de l’art, à l’aide d’une petite cuillère. Ils garantissent également la sécurité des ruches et des abeilles en les protégeant physiquement des attaques de frelons d’Asie par exemple.